Fibromyalgie et stress
22 avril 2016

Comment ne pas récidiver après un burn-out ?

Pour avoir vécu un violent burn-out et expérimenté le retour en entreprise après une courte période d’arrêt maladie, ma première recommandation porte sur le temps nécessaire à votre corps et votre mental de retrouver leurs forces.

Après un burn-out, le risque majeur est celui de la rechute qui peut être beaucoup plus forte que le choc initial. Car, il s’agit bien de choc !

Comme je le dis sur ce site, dans la page consacrée au burn-out, je compare cette maladie à un long match de boxe dont on sort K.O après un nombre inexorable de round épuisants.

Après avoir perdu, de combat en combat, toute force physique et émotionnelle, tout sens de la relation humaine avec les autres et avec soi-même, et tout espoir en votre accomplissement personnel, le temps est venu de vous reposer. Il ne faut surtout pas négliger cette période pendant laquelle vous pouvez vous accorder le droit d’être inactif(ve), de ne rien contrôler et surtout de ne pas culpabiliser d’être malade.

Ce temps d’arrêt est proportionnel à votre état d’épuisement (entre 6 mois et 3 ans, selon la violence du burn-out) et, au-delà de votre médecin traitant, ou d’un psychiatre, vous devez profiter de cette période pour vous faire accompagner par un psychologue qui saura vous écouter, et par un sophrologue pour vous aider à gérer tant votre récupération que votre reprise, dans les meilleures conditions.

Eviter la récidive du burn-out, c’est d’abord comprendre qu’il faut changer !

Le « travail sur soi » est indispensable pour comprendre les différents facteurs déclencheurs du burn-out :

  • l’ambiance au travail
  • le travail lui-même
  • l’environnement
  • votre relation nocive ou votre addiction au travail
  • votre besoin de vous sentir indispensable
  • vos filtres personnels et vos croyances limitantes qui peuvent fausser la réalité
  • les facteurs psychiques et physiques extra-professionnels : famille, santé, finances, vie amoureuse…

Il convient également d’analyser et de redéfinir vos véritables priorités, tant sur le plan professionnel que personnel, pour retrouver le bonheur auquel vous avez droit.

Vous l’avez compris ! Vous devenez acteur ou actrice de votre propre (r)évolution…

Changez pour vous retrouver !

Pour vous y aider, créez votre « Journal de positivité » dans lequel vous graverez dans le marbre vos valeurs et vos engagements personnels : « ce que j’écarte de ma vie », « ce que je veux », « ce dont je rêve », « ce qui me passionne »…

Dans ce journal, bannissez définitivement la négation ! Remplacez « je ne veux pas » par « je me libère de… » ou « j’écarte définitivement ». Adoptez la pensée positive pour avancer vers une nouvelle vie sereine.

Et surtout, lancez-vous dans de nouvelles activités dont votre corps et votre esprit ont besoin pour retrouver l’énergie perdue. Je vous donne pour exemple celles qui m’on permis de sortir rapidement et efficacement du burn-out :

  • yoga ou Qi-gong pour renouer contact avec vos sensations corporelles et avec votre énergie vitale
  • méditation de pleine conscience pour faire le vide et retrouver vos capacités cognitives
  • marche en pleine nature pour oxygéner votre esprit autant que pour retrouver la liberté de respirer
  • actions de bénévolat pour redonner un sens véritable à votre vie
  • écrire pour libérer la pensée
  • participer à des groupes de parole
  • pratiquer la sophrologie pour apprendre à gérer son stress, à lâcher prise et à développer la pensée positive

Cela vous aidera également à intégrer que vous pouvez trouver du plaisir ailleurs qu’au travail, plaisir que, de toutes façons, vous avez perdu aujourd’hui.

Dans votre journal, reportez de manière quotidienne a minima une chose positive qui vous est arrivée dans votre journée : une rencontre, un souvenir heureux, une activité, quelque chose que vous n’aviez jamais fait jusque là…

Course

La lenteur a du bon 

Vous qui aviez l’habitude néfaste de tout faire à un rythme effréné, vous allez apprendre à appuyer sur la pédale de frein :

  • marcher lentement et suffisamment longtemps
  • manger sainement en prenant le temps de savourer les aliments
  • prendre du temps pour lire, plutôt que de regarder passivement la télévision
  • lâcher-prise et accepter de pas tout contrôler

Intégrer tous ces éléments dans votre vie, c’est vous offrir la garantie d’une guérison durable, sans risque de récidive.

C’est un premier pas vers une nouvelle vie, plus sereine, plus saine où vie personnelle et professionnelle trouveront leur équilibre naturel.

Si vous souhaitez participer à un stage « Vaincre le burn-out » ou « Place au changement », cliquez ici.