APPRIVOISEZ VOTRE BOÎTE MAIL AVEC LA METHODE Z.E.N
4 juillet 2019
Pour mon anniversaire, je vous offre une panoplie de super-héros !
8 octobre 2019

Lorsque nous vivons n’importe quelle situation perçue comme stressante, notre coeur s’emballe et le rythme respiratoire s’accélère

Ce qui peut passer pour une forme de réaction négative n’est rien d’autre que notre système d’alarme interne déclenché par notre système nerveux autonome, et plus particulièrement par le système orthosympathique.

En état de stress aigu, ce système sympathique nous fournit les ressources nécessaires pour faire face à ce qu’il perçoit alors comme un danger. Il nous envoie un cocktail dopant d’adrénaline et de noradrénaline pour nous aider à passer en mode combat, ou fuite, pour nous adapter…

A une époque lointaine, nous appelions cela communément “l’instinct de survie”, à la différence près, qu’aujourd’hui, au 21e siècle, nos prédateurs les plus courants se croisent à la machine à café ou à un feu rouge.

Et pourtant, notre organisme est entièrement mobilisé, comme si nous étions en danger de mort. Et devant un cappuccino, la notion de danger est toute relative !

Cependant, la nature est bien faite… Elle nous a fourni cet accélérateur biologique pour nous rendre plus performants, et pour nous mettre en alerte, au cas où… Mais, elle nous a également offert un frein, sur lequel nous appuyons involontairement aussitôt le danger passé : le système parasympathique.

Cette capacité qu’a notre cœur d’accélérer et de ralentir pour nous aider à nous adapter à notre environnement, s’appelle la variabilité cardiaque. Vous pouvez en prendre conscience si vous utilisez une application de “tracking” cardiaque, comme il y en a sur les montres connectées et dans certains smartphones. Vous pouvez constatez que votre fréquence cardiaque fluctue en permanence en fonction de ce que vous vivez. Lorsqu’elle monte, le système sympathique appuie sur l’accélérateur. Lorsqu’elle redescend, le système parasympathique régule le rythme cardiaque et tout l’organisme avec. Il favorise la récupération, le repos et la relaxation.

Or, nous avons le pouvoir d’appuyer sur ce frein, grâce à une induction respiratoire. Et c’est ce que permet notamment la cohérence cardiaque qui, grâce un rythme respiratoire très particulier de 6 respirations par minute, instaure un état d’équilibre entre le cœur et le cerveau. Grâce à cette fréquence équivalent à 5 secondes d’inspiration et 5 secondes d’expiration, on atteint une fréquence précise de 0,10 Hz qui crée une courbe périodique régulière entre les systèmes sympathique et parasympathique.

Rapportée d’Outre-Atlantique par le Docteur David Servan-Schreiber, la Cohérence Cardiaque est devenue un outil de prédilection des chasseurs de stress de tous horizons. Sophrologues, psychologues, coaches et autres thérapeutes ont largement intégré la pratique de la cohérence cardiaque dans leurs accompagnements. Elle a également fait son entrée dans le monde de l’entreprise avec des séances de coaching respiratoire ou des ateliers collectifs permettant de démontrer les bienfaits de cette technique.

Quels sont les bienfaits de la cohérence cardiaque ?

A court terme

En quelques minutes, une sensation de calme s’installe et le rythme cardiaque devient régulier.

A moyen terme

Après une séance de cohérence cardiaque de 5 minutes, on peut constater au cours des 4 heures qui suivent :

  • Baisse du taux de cortisol, appelée également “hormone du stress”
  • Augmentation du système immunitaire
  • Augmentation de l’ocytocine, neurotransmetteur qui favorise les relations humaines
  • Baisse de la pression artérielle
  • Augmentation des ondes alpha qui agissent sur la mémoire et la concentration.
  • Baisse de la dépression et de la fatigue
  • Augmentation de la DHEA, hormone qui ralentit le vieillissement.

A long terme

Lorsqu’elle est pratiquée 3 fois par jour pendant plus de 10 jours, les effets à long terme se font sentir :

  • Baisse du niveau de stress
  • Baisse de l’hypertension artérielle et du risque cardiovasculaire
  • Régulation du taux de sucre dans le sang
  • Baisse de la douleur grâce à la sécrétion d’endorphines
  • Amélioration de la concentration et de la mémorisation
  • Baisse des troubles de l’attention et de la concentration

Comment la pratiquer ?

Pour intégrer la pratique de la cohérence cardiaque dans son quotidien, retenez les clés de la méthode 365 :

3 fois par jour, à raison de 6 respirations par minute, pendant 5 minutes.

Pour la pratiquer, privilégiez la position assise, le dos bien droit, et utilisez l’un des nombreux guides respiratoires disponibles sous forme d’applications smartphone telles que Respirelax ou sur le site coherenceinfo.com.

La cohérence cardiaque est également utilisée pour accompagner les addictions, la perte de poids, les troubles du sommeil ou encore la préparation des sportifs.

Une astuce pour utiliser la cohérence cardiaque en entreprise ?

Débutez toute réunion par une séance de cohérence cardiaque de deux à trois minutes.

En respirant à l’unisson, les participants de la réunion se mettent alors en résonance. Cette mise en cohérence des rythmes cardiaques du groupe favorise l’entente, la communication et la synergie de groupe, au profit de la créativité et de l’efficacité collective.

 

Inscription à la newsletter